Retour en haut
PRA

PRA

Inscrit dans un volume étroit et très allongé scandé de piles surmontées de voûtes, le projet d’aménagement puise sa conceptualisation dans un vocabulaire évoquant la fluidité, un déploiement tout en courbe jouant des contrastes de pleins et de vides.
La ligne courbe est apparue naturellement dès les premières intentions de croquis. La forme est matériellement souple, réactive aux mouvements humains ; elle fait écho aux courbes des voûtes.
Evanescente ou présente, fine ou prenant du corps, nous la voulons suffisamment dynamique, génératrice de perspectives esthétiques formant néanmoins un équilibre avec les ombres et les lumières douces, les teintes et les matières.
Continue, en déploiement, discontinue, initiant une perception stratée, elle ne se dévoile pas immédiatement, elle conserve un peu de mystère.

Sans Titre 2

Comme un objet de lien social,
De lien d’information,
Une ligne de vision
Qui transgresse,
Qui mute,
Qui épouse,
Qui s’épuise,
Qui renaît,
Qui offre,
Qui s’apaise,
Qui enveloppe,
Qui émeut,
Qui est utile,
Qui se bouleverse,
Qui guide….